mardi 25 mars 2014

Mardi 25 mars

Ce qui m’a ulcéré après le premier tour des municipales, ce n’est pas tant la déclaration du Premier Ministre – c’est vrai qu’elle n’était pas « à la hauteur » de l’évènement, ni lucide ni mobilisatrice – que ces satanés « éléments de langage » diffusés aux journalistes par les technocrates qui sévissent autour du pouvoir.
Que disent ces éléments de langage ?
En gros, « circulez, il n’y a rien à voir ».
Voyez : « nous ne changerons rien à notre politique, le cap est bon ; nous allons « enjamber » ce scrutin ».
Oui, vous avez bien lu, « enjamber le scrutin » !
Quel mépris pour le peuple. Il peut dire ce qu’il veut le peuple, ça n’intéresse pas ces gens-là.
Eh bien moi qui suis un démocrate et un républicain, et qui ait donc la culture du suffrage universel, je dis que le premier devoir des politiques est d’écouter le peuple.
L’écouter pour mieux le comprendre.
Le comprendre pour en tirer les leçons.
Ce faisant, je fais de la politique.
Et de la politique d’après 1er tour, d’avant 2ème tour.
Si le peuple nous fout une claque et qu’on lui répond « même pas mal », il va nous en mettre une 2ème, bien plus forte !

Je plaide, moi, qu’en lui disant « message reçu 5 sur 5 » et « j’en tirerai toutes les leçons nécessaires » permet de lui dire aussi, « sur ces bases, remobilisons-nous et défendons nos valeurs ».

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer